venerdì 17 ottobre 2008

Oblique et coupant l'ombre un torrent éclatant
Ruisselait en flots d'or sur la dalle polie
Où les atomes d'ambre au feu se miroitant
Mêlaient leur sarabande à la gymnopédie
da: J.P. Contamine de Latour, Les Antiques

Eric Satie, Gymnopedie I

Nessun commento: